Aller au contenu    Aller au menu    Infos brèves    Texte seul    Aide et Plan du site    Imprimer ou copier     Contact

Témoignages

Visiteurs connectés : 2

En date du 14 décembre 2018

 Arlette, d’Erbray

L’informatique a été pour moi, il y a dix ans, non pas un vrai choix mais plutôt une "obligation". Cela devait faire partie de nos vies ; Des professeurs "gesticulant" sur des claviers ne m’ont guère rassurée. Je me culpabilisais même. Vaille que vaille, j’ai utilisé l’ordinateur pour les quelques besoins que j’en avais.

Enfin, cette année, après deux séances, à St Julien, il semblerait que les mystères de l’informatique s’éclaircissent pour moi. Dans une ambiance sympathique, on nous explique avec patience et gentillesse le pourquoi et le comment.

C’est pourquoi, je recommande ces cours aux débutants et aussi à ceux qui le sont moins.

 Christine, de Sion Les Mines

Je voudrais juste témoigner de mon exclusion numérique (je suis retraitée).
Je me sentais de plus en plus éloignée du monde dans lequel je vivais. Je ne pouvais plus rien faire sans internet.
Heureusement un voisin (Arthur) m’a parlé de l’association A C I A H et de ADVL et de ses ateliers informatique, je pensais que c’était trop tard pour moi. J’ai téléphoné et j’ai été encouragée à tenter l’expérience.
Je suis très contente de la méthode avec les fiches et aussi de toute l’équipe qui s edévoue. Il faut rester humble mais j’ai déjà fait quelques progrès. Je sais recevoir un courriel et aussi en envoyer. Cette étape franchie a été très valorisante pour moi.
J’ai pris confiance peu à peu en moi mais je sais qu’il me reste beaucoup d’étapes à franchir.
Merci à toute l’équipe, merci de m’avoir donné confiance.

 Sylvain, d’Evreux :

Depuis plusieurs années je donne la priorité aux logiciels libres.
C’est le responsable de la Coordination Informatique du siège national de l’AVH qui m’a demandé d’aller voir ADVL et lui dire ce que j’en pensais.
Tout d’abord j’ai été séduit par le site Web de l’ADVL ce qui était une grande différence de celui d’Hypra, système que j’avais adopté deux ans auparavant.
Puis j’ai été très satisfait du contact téléphonique que j’avais eu avec l’équipe et incroyablement surpris du faible coût que j’allais dépenser pour installer le système sur mon ordinateur avec la livraison d’une clé USB.
Je me suis mis à étudier ADVL et cela m’a fait un grand plaisir de voir la réactivité de l’équipe lorsque je posais une question à propos d’une difficulté rencontrée. Puis c’est devenu une collaboration très positive en nous apportant mutuellement nos découvertes ou nos expériences ce qui fait progresser ADVL sans aucun doute.

 Nelly d’Herbignac

63ans devenue mal voyante à l age de 40 ans puis non voyante depuis une dizaine d années, au mois de Mai 2018 j ai rencontré à la journée de la Persagotière, l association ACIAH et Mélanie m a présenté ADVL
je ne faisais plus d informatique depuis plus d un an car mon ordi paraissait obsolète et tout était bien compliqué . j avais quelques notions en informatique ,notamment la position des doigts sur le clavier et aussi certains raccourcis utilisés dans Word.

Je me suis remise à l informatique en utilisant ADVL. Après avoir pratiqué, appris de nouveaux raccourcis et avec l aide des bénévoles et et de la salariée de l’association, je progresse petit à petit et je précise que mes contacts avec l’asso se font essentiellement par téléphone car j habite loin de Châteaubriant et ne peux assister aux ateliers. Maintenant, je peux à nouveau lire mes mails, y répondre, ce qui me rend plus indépendante et me tient au courant de beaucoup d informations. Avec le LOCALISATEUR je peux aller dans l annuaire, avoir des émissions en post cast , le programme TV en audiodescription, des recettes de cuisine etc …
Merci à tous les bénévoles et à la salariée de A C I A H

 Marie Noëlle de St Julien de Concelles :

Je m’appelle Marie-Noëlle, j’ai 72 ans en Janvier. Il y a 11 ans j’ai fait l’acquisition de mon premier ordinateur. Très vite, je l’ai appelé : ma boîte magique, tant j’ai trouvé cet engin merveilleux. Avec le Handicap visuel, ce n’est pas facile tous les jours. Avec internet, j’ai pu revivre car je suis curieuse, j’aime comprendre et me tenir informée.

Bref ! après avoir eu des cours par les Hauts Thébaudières (institut des aveugles à proximité de Nantes ) je me suis mise à l’ordinateur, tout cela était payant, avec une bonne aide financière du département via la M D PH.

Et puis, par un beau dimanche, ma fille aînée me parle d’un article paru sur le journal du Conseil Départemental. Il était question d’une possibilité pour aveugles et mal-voyants d’acquérir une nouvelle façon de naviguer sur l’ordinateur. Il était mentionné, que l’association se trouvait à Châteaubriant, c’était leur début.

Comme je vous l’ai dit, je suis curieuse, j’ai téléphoné dès le lundi, après deux trois coups de fils j’ai eu Mélanie en ligne. Elle m’a parlé de l’équipe, de leur projet. Comme, je fonctionne au ressenti, j’étais en joie, je trouvais ce projet juste même s’il était un peu gonflé au regard des sociétés qui font un peu trop de bisness.
Très vite, je me suis équipée, avec ADVL.
Je suis loin d’être une pro, j’ai encore des progrès à faire. J’y trouve du plaisir, une grande satisfaction, nous pouvons rechercher seuls par exemple les numéros de téléphone, les recettes et puis, ce qui est chouette, je peux écouter en replay les émissions de radio où de télé, lire la presse etc .

Maintenant, mes motivations : la presque gratuité, une petite cotisation annuelle, pour aider l’association à vivre et soutenir moralement tous ces bénévoles ( ils sont dignes d’un don ! ). Je crois également, que pour les débutants en " informatique "ce système est très facile, il faut tout de même un minimum d’engagement personnel, prenez cela comme un jeu, ensuite vous serez fiers de vous et votre famille également.
Très cordialement à toutes et tous. Marie Noëlle.

 François, de Houilles

Je vous présente tous mes meilleurs vœux de santé, bonheur et réussite dans vos projets ! Suite à ma dernière discussion avec votre équipe, je vais renouveler mon adhésion et vous envoyer un chèque pour acheter une seconde clé ADVL de 64 Go.

Je vais filer celle que j’avais achetée à un jeune aveugle de mon entourage pour qu’il apprenne à utiliser ce bel outil….


 Les maisons de retraite

Les maisons de retraite de notre territoire demandent une démonstration de AccessDV Linux : St Julien de Vouvantes, Blain, Rougé, Issé et aussi la résidence-mutualité à Châteaubriant d’autres bientôt. Voici le compte-rendu de la présentation à la Maison de Retraite Isac de Rohan à Blain.

Sujet : Première approche du système d’exploitation informatique A.D.V.L. ( AccessDV Linux) auprès de l’E.H.P.A.D. ( Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ) Isac de Rohan, Blain,44130, qui invite l’A.C.I.A.H. (association Accessibilité, Communication, Information, Accompagnement du Handicap), Châteaubriant, 44110, dans ses locaux de l’EHPAD.

Liminaire : ADVL est un système d’exploitation complet, libre de droits (gratuit), compatible Linux, performant, à empreinte légère sur le disque dur., offrant la possibilité de fonctionner à partir d’une clé USB sans modifier ni altérer le système d’exploitation résident habituel. Son public naturel est : les personnes non-voyantes ou malvoyantes et les débutants en approche informatique, mais aussi quiconque voulant se « simplifier » le numérique. Il est personnalisable et modelable jusqu’à plus soif. Par son guide à la voix ou à l’écran, son but est d’oublier le maniement (délicat…) de la souris. En gros, ADVL a tout bon et progresse chaque jour, poussé par une équipe nombreuse, motivée et … en pleine écoute. A chaque besoin nouveau, sa solution.

Objectifs de réunion pour l’EHPAD ; dans une ambiance chaleureuse et studieuse, se faire présenter les supports (guide papier en gros caractères, collection de fiches-menu, ordi normal, liaison Internet normale, etc) et les potentialités de ADVL, prendre l’outil « en main » brièvement (« oui, c’est simple, 3 à 4 touches-clavier à repérer »), ébaucher un premier projet fédérateur pour des résidents âgés (sans doute rire, humour, blagues, à préciser) puis d’un deuxième sur un diaporama un peu historique de Blain et alentours pour échanger des souvenirs, fixer avec ACIAH un calendrier ferme de formation pour 5-6 personnes de l’encadrement EHPAD reçues à Châteaubriant, salle Amicale Laïque, avec un formateur pour deux apprenants (deux dates de 14h30 à 18h00, vendredi 15 mars et vendredi 05 avril, départ de Blain à 13h30), intérêt pour la personnalisation par résident d’une boite courriel, pour l’assistance à distance, pour la machine à lire (ORCA), pour le scanner transformé en liseuse sonore, pour la fourniture de kit matériel ( ordi mini-tour + écran + clavier) reconditionné et prêt à l’emploi à un coût imbattable.

La prise en main et le pilotage de ADVL par les membres néophytes de l’EHPAD : sans aucun recours à la souris, grâce à des raccourcis-claviers à une ou deux touches (souvent les mêmes), sur des écrans clairs et aérés, il y eut ouverture avec mot de passe/fermeture de l’ordi, lancer un diaporama, regarder une vidéo, écouter une musique en réglant le son, se connecter à internet en lisant et/ou écoutant les messages, découverte de la machine à lire et d’autres outils. Ce n’est qu’un apéritif avant la formation.

Démonstration à Blain

Mes remarques d’auditeur néophyte : conserver une bonne vue est un bonheur inestimable. Dans votre environnement parfaitement connu, masquez-vous les yeux et vous serez vite perdu (je viens de tenter l’expérience). Que la technologie à très bas coût puisse aider les déficients visuels à ne pas s’éloigner du numérique qui nous contraint journellement, de la société, de l’échange avec les proches et le monde, est un apport énorme, à ne pas rater. ADVL est une solution, il y a bouillon d’idées, la base est solide et les bourgeons sont prometteurs.

Compte-rendu rédigé par la modeste plume de Pascal BLANC. Deux journées de formation des bénévoles de Blain sont donc programmées et équipement de la structure dans la foulée.

 

Note du 15 mars 2019

Notre association a été accueillie à l’Espace des Solidarités du Conseil Départemental à Châteaubriant et a pu faire de nombreuses démonstrations du système AccessDV Linux qui peut rendre de grands services aux personnes déficientes visuelles, aux personnes âgées, aux personnes en insertion et à tous les utilisateurs ! Nul doute que le système va encore se développer.


Note du 14 mars 2019

Notre association a été dotée de 40 ordinateurs portables venus de l’académie de l’Ain, tous en souci de fonctionnement. Notre équipe a pu en récupérer une vingtaine qui serviront pour les formations, et envoyer des ordinateurs sans écran à une association d’aveugles de Nantes.

Par ailleurs l’entreprise Medline a offert 27 ordinateurs réputés obsolètes mais qui, grâce à AccessDV linux, fonctionneront très bien !

Notre bonne réputation se consolide de jour en jour. En cinq mois, 142 personnes âgées ont fait appel à notre association pour des formations informatiques de base.


(note du 9 mars 2019)

Notre association a été contactée par l’association ASEPT de Nantes (qui fait de la formation), par l’association Des Livres Ouverts de Blain qui travaille avec des personnes illettrées, par l’association chiens-guides d’aveugles d’Angers Bouchemaine.

Par ailleurs un groupe d’étudiants chinois souhaite une traduction de AccessDV Linux dans cette langue et se propose d’aider à la traduction.


Notre association a présenté le système AccessDV Linux au forum de St Sébastien sur Loire le 2 mars 2019.

Forum

Notre association a fait des démonstrations du système AccessDV Linux au forum OPAR à Rennes le 21 février 2019.

Forum OPAR à Rennes
 

Pour nos ateliers de formation

Les inscriptions se font au 09 77 81 55 98.

Au 4 février 2019, nous avons dépassé les 100 inscrits aux ateliers. Ceux-ci n’accueillent que six personnes à la fois, au maximum. Le nombre d’ateliers, pour chacun, n’est ni défini ni limité, il est fonction des besoins exprimés.

Quand le temps sera venu, les personnes inscrites aux ateliers pourront être aidées pour leur déclaration de revenus, par une bénévole, membre d’un cabinet d’expertise comptable.

La formation des seniors est financée par La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de Loire-Atlantique. Et par d’autres organismes notamment la Fondation de FRance.